Be Improving your blood circulation

Photographie d'une paire de manchons mollets de la marque Zero Point, coloris jaune

L’insuffisance veineuse

En tant que RUNNER, vous connaissez tous la fatigue musculaire: jambes lourdes, bras gonflés pendant ou après les efforts. Ces états de fatigue sont les résultats de la surcharge sur les valvules veineuses qui entraînent une mauvaise circulation du sang vers le coeur. Le retour veineux devient dès lors insuffisant. Le sang s’appauvrit en oxygène et la fatigue s’installe par exemple par les crampes.

La compression médicale

La compression entoure les muscles graduellement avec une intensité adaptée.

Les avantages pendant votre running

Favorise le transport de l’oxygène
Améliore le métabolisme
Améliore l’endurance
Supporte les muscles
Ralentit l’effet de gonflement

Récupérez après votre running

Métabolisme très efficace qui aide votre système à retrouver son équilibre très rapidement. Vous récupérez plus vite !

Prévention des blessures

Crampes musculaires
Périostites
Inflammation du tendon d’achille
Problèmes aux chevilles

Stand YnnovaSports
Rencontrez les experts de la marque de compression médicale Zero Point de 14h30 à 16h30

Bénéficiez de 20% de réduction sur la gamme manchons, chaussettes de compression.



| Teasing de la marque Zero Point | True medical compression | Made in Finland |

Tu veux booster ton mental pour mieux tenir la distance ?

Si ton esprit veut, ton corps veut !

 

Dans la course à pied, il n’y a pas que la force physique, la vitesse, l’endurance ou la technique.

Tu as beaucoup de temps pour… réfléchir !

Ton mental va déterminer à quel point tu vas pouvoir tolérer la douleur, l’inconfort, la fatigue,…

En pratiquant un sport d’endurance, comme la course à pied, tu as beau être bien entraîné physiquement, ton corps peut te jouer des tours…et te voici bloqué sur ton propre chemin !

Comment surmonter cet obstacle ?

En trouvant l’énergie nécessaire pour continuer à courir.

Où ?

Dans ta tête ! Car, « si l’esprit veut, le corps veut ! »

 

Comment te préparer mentalement ?

  • N’anticipe pas la douleur 

 

Car si tu as peur d’avoir mal, tu auras mal ! Tu auras programmé cette douleur, puisque tu te vois déjà avoir mal.

 

Astuce :

Fais régulièrement un check-in de ton corps. Après une certaine distance parcourue, ton corps se fatigue et tu auras tendance à gaspiller de l’énergie inutilement. Peut-être es-tu en train de trop contracter tes épaules ? Alors, focalise ton attention sur tes épaules en faisant quelques mouvements de détente.

En te libérant de tes tensions, tu pourras conserver ton énergie et même éviter l’apparition de douleurs.

 

N’oublie pas : si la douleur est inévitable sur les longues distances, elle est aussi le signe que tu es dans la performance, pas dans la promenade ! Une fois que tu as réalisé que tu es en train d’atteindre ton objectif, laisse cet objectif te guider.

 

  • Fixe-toi des objectifs à court terme

 

Tu peux diviser ton parcours en plusieurs étapes et te fixer un but à court terme pour chacune d’elles.

 

 

Astuce :

Je garde ce rythme jusqu’au prochain virage.

Je m’accroche au coureur devant moi qui a un rythme qui me convient.

 

  • Planifie tes pensées

 

Si tu associes la fatigue, l’inconfort ou la douleur avec une pensée négative, cet état va empirer. Tu as des pensées négatives, comme « c’est trop dur », « je suis à bout », « je n’y arriverai pas » ?

Rappelle-toi que le corps ressent ce que l’esprit pense. Donc, quand tu as un dialogue interne négatif, ton état physique va empirer, ce qui conduit à encore plus de pensées négatives, et ainsi de suite. Te voilà enfermé dans un cercle vicieux…

 

Astuce :

Dis-toi STOP, et remplace immédiatement la pensée négative par une pensée positive, comme « je vais y arriver », « je peux le faire ». Ton cerveau te programmera dans le sens de  ces suggestions, donc de manière positive et constructive, car de telles auto-suggestions positives sont extrêmement puissantes.

Par cet état d’esprit, tu peux ainsi te remotiver, élever ton niveau d’énergie et te distancier des sensations précédentes.

 

  • Visualise ta course

 

Aie un plan pour combattre les moments difficiles !

Imagine-toi ce que tu feras ou à quoi tu penseras lorsque tu rencontreras un moment difficile : douleur, fatigue, le point de rupture (lorsque l’on est au bord de l’abandon ou de l’arrêt). Il est important que tu saches que ce moment arrivera sur des longues distances.  Que ce soit ton corps qui souffre ou ton mental qui est à la peine, sache que ce moment dure en général entre 5 et 10 minutes.

Si tu as un plan et que tu te visualises en train de mettre ce plan à exécution de manière favorable, tu tiendras mieux, car tu sais que ce moment délicat va passer, et qu’ensuite tu te sentiras mieux.

 

Astuce :

Relativise : Imagine que tu te trouves dans un hélicoptère et que tu vois le parcours d’en haut, la distance te paraîtra moins longue…

Pense à l’arrivée, à l’état euphorique dans lequel tu seras. A la satisfaction d’avoir réussi.

 

  • Réactive tes ressources

Repense à une situation du passé, une autre course,  ou à un entraînement qui s’est particulièrement bien déroulé. Comment as-tu fait pour réussir ? Quelles forces as-tu mis en œuvre ? Comment as-tu vécu, ressenti cela ?

 

N’oublie pas que ces ressources sont en toi et qu’il suffit de réactiver cette situation passée de tes souvenirs pour que ton cerveau et ton corps s’y reconnectent. Car ces ressources sont toujours là, il suffit de les faire remonter à la surface.

 

  • Distrais ton esprit

 

Tu as tout de même des pensées négatives ? Tu te laisses envahir par le découragement ? Alors, il existe une technique redoutable qui consiste à « tromper l’esprit » en le distrayant. Concentre ton esprit sur quelque chose de rationnel ! Ton entraînement dont tu es fier, la raison pour laquelle tu as voulu participer à cette course.

 

Astuce :

Compte le nombre de foulées, les arbres, les voitures. Regarde le paysage.

Repense à un moment agréable, à des vacances. Chante intérieurement une chanson.

Fais des exercices mentaux, comme du calcul mental.

Tu n’es pas seul ! Parle aux autres concurrents ! Eux aussi rencontrent les mêmes difficultés.

A toi de trouver, lors de tes entraînements, la technique la plus efficace pour toi.

 

Pense à un coureur que tu admires. Si tu te trouvais dans sa peau, que ferais-tu ? Que penserais-tu ? Que ressentirais-tu ?

S’il voulait te donner un message boostant, que te dirait-il ?

 

  • Prends du plaisir

 

Profite de ta course ! Apprécie !

Et, s’il pleut, vois-en le côté positif ! Au moins, tu n’auras pas trop chaud et tu ne te retrouveras pas déshydraté.

 

Des coureurs te dépassent ? Pense au lièvre et à la tortue !

Ils sont peut-être partis trop vite, donc tu pourras les rattraper plus tard, si tu en as envie, et à ton rythme.

 

« Accroche-toi ! Les routes difficiles mènent à de belles destinations. »

 Marie Lanners, Psychologue du Sport et Coach Mental professionnel en performance sportive

Le Concept Sport Med

En matière de coaching personnalisé, le Domaine Thermal propose le concept SportMed afin que chacun puisse adopter un mode de vie plus sain et plus actif !

L’offre spéciale LADIES RUN comprenant :

• Accès Wellness & Fitness (4 heures)

• Entretien personnalisé SportMed avec un coach (1 heure)

• Evaluation de l’endurance

• Calcul de la composition corporelle Futrex

• Elaboration d’un programme d’entrainement cardio-vasculaire

• Remise et programmation d’une montre HEART RATE COACH T1 SportMed

• Conseils

Tarif : 259 €/personne 

Pour de plus amples informations, contactez Gino Antoine, le coach sportif du Domaine Thermal au (+352) 23 666 – 600

Tu veux devenir la meilleure version de toi-même ?

 

Le premier pas pour changer ta vie et devenir la femme que tu désires être, c’est de FAIRE LE PREMIER PAS ! Comment ?

Tout commence par un désir, un rêve, une vision

Que puis-je faire pour que mes rêves ne restent pas des rêves ?

Pose-toi ces questions :

Quel est mon objectif ?

Qu’est-ce que j’aimerais obtenir ?

Qu’est-ce que l’atteinte de cet objectif m’apportera qui est encore plus important pour moi ?

Focalise-toi sur ton but, le résultat que tu souhaites obtenir :

  • Avoir un corps plus tonique, plus musclé
  • Perdre du poids, pouvoir remettre mon jeans d’il y a 5 ans
  • Avoir plus d’endurance
  • Me prouver à moi-même et aux autres que je peux réussir à courir 4 km d’affilée
  • Faire ma première course de 5 km

Ne te focalise pas sur des moments désagréables, comme la douleur d’une courbature ou la fatigue. Au contraire, ces moments signifient que tu es sur le bon chemin !

Visualise ce résultat :

  • Des jambes fines et musclées, des abdos bien dessinés
  • Un poids plus léger sur la balance, être en bonne santé
  • Moins d’essoufflement en montant les escaliers, plus d’énergie au quotidien
  • Me sentir belle, musclée, et voir la fierté dans le regard de mon homme
  • Être un exemple pour mes enfants
  • Me retrouver à l’arrivée après avoir couru ces 5 km, heureuse

 

Imagine ce que tu ressentiras :

  • Fierté, satisfaction, plaisir, joie, meilleure estime de toi, plus de confiance en toi, un merveilleux sentiment d’accomplissement…

Astuce :

  • colle une photo de toi ou d’une personne qui t’inspire sur ton frigo, sur le miroir de la sdb. Chaque fois que tu la regarderas, cela imprimera à ton cerveau la stimulation d’agir, ce qui te programmera positivement à l’action. Cette photo entretiendra aussi ta motivation.
  • Écris tes objectifs pour les rendre plus réels. Affiche-les p.ex. sur un mur.

 

Muscle ta motivation !

Plus tu entraînes un muscle, plus il devient fort. Il en est de même avec ton mental : plus tu  l’entraînes, plus il devient puissant. Utilise-le pour t’aider !

Fais un planning pour la semaine, car si tu n’as pas de plan fixe à suivre, tu sortiras du cadre et tu perdras tes repères. N’oublie pas : un but sans un plan n’est qu’un souhait !

Fixe-toi des objectifs réalisables, ne mets pas la barre trop haut dès le début. Si l’objectif final est encore loin (courir un 10 km), fixe-toi des objectifs intermédiaires (5 km), ceci t’évitera de te décourager et te permettra de rester motivée sur la durée.

Mesure tes progrès.

Note tes progrès dans un cahier d’entraînement (durée, fréquence cardiaque…). C’est un super moyen pour voir ta progression, de savoir ce que tu étais capable de faire au début et de savoir ce que tu es capable de faire après un certain temps. Fais un graphique, son effet est magique !

Nous sommes des êtres humains. Il est facile de trouver une excuse, comme la fatigue, les enfants, le boulot, le rhume…Donc, tu vas vivre des petits échecs. C’est normal et ce n’est pas l’échec qui est important. Ce qui est important, c’est de te relever !

Adopte la méthode des petits pas, n’essaie pas d’en faire trop !

L’erreur que l’on a tendance à faire quand on commence une nouvelle activité, c’est de vouloir y aller à fond, et ceci dès le début. Aïe, tu connais sans doute ces courbatures qui durent toute une semaine…

En faisant un pas après l’autre, tu réalises que tu contrôles la situation. Et si tu commences petit, tu ne pourras pas échouer.

Récompense-toi !

Félicite-toi, offre-toi une récompense : un massage, une nouvelle paire de running,…

Voici quelques boosters :

  • Mets une phrase motivante, une citation qui te booste à côté de ta photo. Récite-la plusieurs fois par jour en te visualisant une fois ton objectif atteint.

Ton cerveau ne fait pas la différence entre une image réelle et une image imaginaire. En visualisant régulièrement l’objectif atteint, tu te programmes positivement et ton  inconscient te permettra plus facilement de mobiliser tes ressources pour atteindre ton but.

  • N’oublie pas que tes pensées te contrôlent. A toi donc de les mettre au service de tes succès ! Sois ta meilleure amie ! Encourage-toi et sois  sympa avec toi, car c’est toi qui dois entendre ce que tu te dis !
  • Achète-toi une nouvelle tenue !
  • Fais une playlist de musiques qui te donnent envie de bouger !
  • Change de parcours pour éviter la monotonie. Emmène une copine !

Et n’oublie pas : plus tu t’entraînes, plus tu secrètes d’endorphines (ah, ces fameuses hormones du bonheur!), et plus tu auras du plaisir. Je te souhaite la bienvenue dans le monde des femmes bien dans leur corps et dans leur tête !

JUST DO IT & BE YOU !

Marie Lanners, Psychologue du Sport et Coach Mental professionnel en performance sportive